mardi 15 mai 2012

Elections communales - Le GER fait son entrée au législatif rochefortois !

Les élections communales se sont déroulées dimanche dernier dans le canton de Neuchâtel. Elles ont été marquées à Rochefort par l'entrée au Conseil général d'un nouveau parti, le Groupement de l'Entente Rochefortoise (GER), et par la perte de 2 sièges du parti socialiste qui ne possède dorénavant plus que 2 sièges. Quant à eux, les Verts et le PLR se maintiennent.

Ces élections qui auguraient un changement politique dans la commune, n'ont finalement pas tellement changé la donne. L'entrée réussie d'un nouveau parti a contrasté avec le faible score obtenu par le PS. Conséquence, le PLR a conservé sa majorité au Conseil général (11 sièges sur 21 disponibles) et la stratégie entreprise par l'Entente rochefortoise (GER) a finalement échouée. Tout comme le PLR, le groupe des Verts stabilise sa position au Conseil général (toujours 5 sièges).

La majorité du PLR a cependant tenu à un fil puisque le PS a obtenu 2.98% des voix soit tout proche d'un troisième siège. Le Conseil général sera donc composé de 4 partis dès la prochaine séance qui se tiendra au début du mois de juin.

Cette séance sera l'occasion de nommer les 5 conseillers communaux pour la prochaine législature. Avec les départs annoncés de Jean-Jacques Aubert (qui quitte la commune) et de Jean-Pierre Rausis (retrait politique), la lutte entre les partis s'avère rude. En effet, plusieurs scénarios sont envisageables mais ce qui est certain, c'est que le PLR tient le couteau par le manche pour constituer le Conseil Communal, du fait de sa majorité.

Deux scénarios semblent ressortir dans la répartition des 5 sièges du Conseil communal : trois sièges PLR avec une répartition des deux sièges restant entre les Verts, le GER et le PS ou alors une répartition avec deux sièges PLR et un siège pour chacun des autres partis.

Une autre interrogation se pose, à savoir si Bernard Matthey (PLR) va être nommé par son parti pour aller au Conseil communal, lui qui n'a tout juste pas été élu le 13 mai dernier. Avec les départs déjà annoncés, son expérience pourrait être précieuse et pourrait convaincre le Conseil général de le nommer au Conseil communal.
On notera encore le taux relativement élevé de participation dans la commune (51%). Vos commentaires concernant ces élections sont bien sûr les bienvenus !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire