jeudi 2 août 2018

La commune de Rochefort/NE célèbre la Fête nationale à la Métairie du Grand-Coeurie s/La Tourne

Pour la cinquième année consécutive, les administrés de la commune de Rochefort étaient conviés le 1er août (et pas le 31 juillet comme cela se fait dans plus en plus de communes…) à la Métairie du Grand-Coeurie, au-dessus de  La Tourne, pour la célébration de la Fête nationale. 


Plus de 150 personnes s’étaient inscrites pour cette manifestation dont il n’est pas usurpé de dire qu’elle fut une réussite totale, de A jusqu’à Z.

La partie officielle a été introduite par le Conseiller communal Tony Perrin (PLR) qui a rapidement donné la parole à Mme Nathalie Fahrni (GER), présidente du Conseil général, pour l’allocution officielle, qui est reproduite ici en version intégrale :



«                             Allocution du 1er Août 2018

Messieurs et Mesdames les membres des autorités communales, chers Rochefortois et chères Rochefortoises, Mesdames et Messieurs les marcheurs, chers amis et chères familles venus d’ici et d’ailleurs soyez les bienvenus au Grand-Coeurie où nous sommes chaleureusement accueillis par la famille Frick en espérant que vous ne souffrez pas de la chaleur.

C’est avec honneur et fierté pour moi de prendre la parole ce matin. Le discours du 1er août est un exercice difficile et redoutable pour l’oratrice. Il faut intéresser son public diversifié pour célébrer Notre fête nationale Suisse.

C’est sous le signe d’appartenance à notre magnifique pays. Le 1er août revêt une importance pour nos cœurs et nos âmes.

Un patriotisme, c’est d’abord la reconnaissance des trois Confédérés qui ont fait le serment au Grütli soit Arnold Von Melchtal d’Unterwald, Walter Fürst d’Uri, et Werner Stauffacher de Schwytz en août 1291. C’est effectivement en 1891 que le 1er août est devenue notre fête Nationale Suisse officielle. C’est aussi cela que nous fêtons maintenant et pour d’autres ce soir, non avec des armes, mais juste et simplement avec de beaux feux, des chants et de la bonne humeur.

Mon patriotisme : c’est l’attachement à notre pays entre plaines et montagnes, lacs et rivières. C’est le fondement et le respect de nos traditions, soyons fiers d’être Suisse de le dire haut et fort au monde entier. Ce n’est pas parce que nous sommes petits que nous devons nous soumettre. Nous respectons toutes les cultures, les religions et nos 4 langues officielles (l’allemand, le français, l’italien et le romanche) ainsi que notre culture politique participative si originale qui s’appelle la Démocratie Directe. A l’étranger, nous sommes admirés. Comme par exemple, nous faisons passer les intérêts collectifs avant les intérêts individuels. Ceci afin d’éviter des grèves déclenchées souvent juste au moment des départs en vacances.

Le respect peut changer nos vies. Respectons-nous les uns et autres. Comme par exemples ; les efforts fournis par notre commune dans les divers travaux accomplis jour après jour afin de préserver une bonne qualité de vie. De la même manière que chacun peut prêter une petite attention avant de laisser traîner des déchets.

La reconnaissance de notre Culture au fil de l’histoire. Etre Suisse : c’est aimer Son pays, Son Canton, Sa Commune et oser l’affirmer de la même manière qu’ici. Nous pouvons être fiers de dire que suite à la fusion avec la commune de Brot-Dessous, notre territoire est le 5ème  plus grand du Canton de Neuchâtel.                                    

Bien des défis attendent notre commune d’ici ces prochains temps comme la mobilité, les infrastructures communales, la fiscalité etc. sont des sujets qui occupent nos autorités qui s’efforcent de travailler pour l’intérêt de la Commune et de sa population.

Voilà, le temps est venu pour moi de laisser ma place et de chanter notre traditionnel hymne national ancienne version !

Ainsi que de vous souhaiter un excellent appétit autour d’une bonne salade et d’un bon saucisson concocté par la famille Frick que nous pouvons applaudir chaleureusement, et surtout une belle fête nationale malgré la sécheresse annoncée.

Vive Rochefort, Vive Dame Helvétie que la fête continue

Nathalie Fahrni (GER), présidente du Conseil général  »


A l’issue de la partie officielle, les convives étaient invités à partager un excellent saucisson neuchâtelois à la torrée qui était accompagné d’une non moins succulente salade de pommes de terre, le tout concocté par les tenanciers de l’établissement Marie et Ernest Frick et toute leur équipe. A noter que le repas a été offert par la Commune de Rochefort. Les tenanciers de l’établissement, leur équipe et la Commune de Rochefort sont ici vivement remerciés.

Si vous ne connaissez pas encore la Métairie du Grand-Coeurie (ouverte du 1er mai au 31 octobre), passez-y, pour y déguster les excellents plats concoctés par Marie et Ernest, notamment leurs deux spécialités que sont les saucissons et les coquelets, grillés au feu de bois. Une certitude, si vous vous rendez pour la première fois à la Métairie du Grand-Coeurie, vous y retournerez à coup sûr.

Lors de cette journée, on a pu assister à un tour de manège dont la présidente du Conseil général, Nathalie Fahrni, a été l’actrice (ou la victime je ne sais pas…) sur son siège (mais pas celui de présidente du Conseil général… ). Il est renoncé ici à donner plus de détails sur ce tour de manège qui a amusé la galerie.

Pour voir la vidéo de l'arrivée des saucissons à la sortie de la torée, cliquez  ici.

Dossier photographique :




Pour terminer la rétrospective de cette manifestation, il est reproduit ci-après l’intégralité de l’article paru sur le site d’Arc Info, qui peut être repris en cliquant sur le lien suivant :


Remercions ici très sincèrement la direction d’Arc Info d’avoir délégué un de ses journalistes pour couvrir la manifestation.

«   A Rochefort, on fête le 1er Août dans la simplicité dans une métairie d'altitude, sans feux d'artifice, mais avec torrée


                    L'arrivée des saucissons à la sortie de la torrée


Fête nationale A Rochefort, pour célébrer la Fête nationale, les habitants étaient conviés mercredi à partager le verre de l'amitié et à déguster le saucisson préparé dans la grande tradition, par le tenancier de la métairie du Grand Coeurie. 
Pour certains, le 1er Août tombait le 31 juillet. Ce n'était pas le cas à Rochefort, où la commune conviait, pour la cinquième année consécutive, ses administrés à la métairie du Grand Coeurie.
Une trentaine d'entre eux sont partis à 8h30 du collège pour monter à l'alpage à pied. Une marche de deux heures - pause absinthe comprise - via le col de La Tourne, où 40 autres les ont rejoint pour le dernier bout de montée. Le reste des participants est monté en voiture.
Dans un champ, à cinquante mètres de la métairie, sur le coup de midi et demi, les préposés à la torrée ont extrait des cendres fumantes une quarantaine de saucissons géants.
De quoi régaler les 120 convives, avec l'accompagnement tout aussi traditionnel, la salade de patates préparée par les tenanciers de l'établissement. La commune offre ce repas à ses administrés, en lieu et place de feux d'artifice.
La formule plaît. Les habitants sont attachés à la formule, simple et conviviale. Et calme: ici, pas question pour les invités de lancer des pétards, ni d'allumer des fusées. On n'entend que les cloches des génisses bernoises en estivage. 
Le côté patriotique n'est pas oublié pour autant. Avant de débiter les saucissons et de faire un sort à la salade de patates, les citoyens ont entendu le discours de la présidente du Conseil général, Nathalie Fahrni. Elle a appelé ses concitoyens à ne pas hésiter à être fiers de leur pays et de leur commune.
Après quoi, tout le monde a entonné l'hymne national, soutenu par un accompagnement musical transmis grâce à un micro collé sur un smartphone. Comme quoi, cultiver la tradition n'empêche pas de faire usage des technologies actuelles.
Pour voir une petite vidéo du transport des sancissons sortis de la torée, cliquer ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire