dimanche 15 novembre 2015

Reportage - Le Géocaching, ça vous dit quelque chose ?

Le Géocaching est une activité à pratiquer en famille (image d'illustration)
Le Géocaching est une activité qui consiste à chercher des petites boîtes appelées ‘caches’ dissimulées dans la nature, à y inscrire son passage puis à le signaler sur internet. Daniel Besancet, de St-Blaise, nous apprend l’existence d’une de ces caches sur le territoire de Rochefort, parviendrez-vous à la trouver ?

Si vous allez de La Tourne aux Rochers des Tablettes, vous serez peut-être intrigués par de petits bocaux de confiture suspendus aux arbres ou des petits carrés gris de 2 cm agrafés aux arbres. Il s’agit de réflecteurs à suivre la nuit pour une chasse au trésor dans le cadre de ce qu’on appelle le Géocaching. Cette activité est issue de la mise à disposition du système américain GPS et de la démocratisation de l’utilisation de ces appareils de géolocalisation, au début des années 2000.

Le Géocaching consiste à chercher des petites boîtes appelées caches dissimulées dans la nature, à y inscrire son passage puis à le signaler sur internet. Le poseur de boîte peut ainsi suivre le succès de sa cache, lire le message éventuel ou visionner les photos de celui qui a trouvé l’endroit. Il y a actuellement 25'400 caches dissimulées en Suisse par plus de 12'000 adhérents à ce jeu. Certains spécialistes en ont déjà trouvé entre 10’000 et 12'000.

La cache que j’ai placée en juin 2010 aux environs des Tablettes fait partie d’une catégorie à faire de nuit, équipé d’une lampe de poche. Appelée ‘Sur Rochefort Night Cache, elle totalise une trentaine de visites. Son but est de faire marcher les géocacheurs à pied ou en raquettes jusqu’aux Rochers des Tablettes pour admirer les lumières des villes et villages alentours. La vue est à privilégier en hiver quand tout est blanc, par clair de lune.

/DAB & CHO

--------------------------------------------------
Qui est Daniel Besancet :

Ce géocacheur compte à son actif quelques caches trouvées et une centaine cachées. Il a notamment trouvé des caches dans la célèbre Via Ferrata de la Gemmi (9h d’effort), dans le bas de la face Nord de l’Eiger et dans la grotte de Môtiers. Il a également posé des caches en altitude, notamment au sommet de la Tête Blanche.
--------------------------------------------------

Les autres caches de la région de Rochefort :


Aucun commentaire:

Publier un commentaire