vendredi 11 septembre 2015

Politique - Conseil général du 10 septembre 2015

Les conseillers en séance (Image : Archives)
Un Conseil général composé de 20 membres s'est retrouvé ce jeudi soir à la Salle Cottencher de Rochefort. Au programme : la fusion entre Brot-Dessous et Rochefort,  la rénovation de la cuisine du Bâtiment communal polyvalent et l'acquisition d'un véhicule et d'un tracteur destiné aux services communaux.

Le premier objet de la soirée consistait en l'adoption de la convention de fusion entre les communes de Brot-Dessous et de Rochefort. La Fusion a été logiquement acceptée à l'unanimité. "C'est un mariage de raison" a déclaré Thierry Gougler (PLR), relayé par son collègue de parti Philippe Burri : "c'est une étape historique" et par l'ensemble des autres partis. Pierre-Yves Kälin (Les Verts) s'est quant à lui préoccupé de la suite du projet : "j'espère que le peuple suivra l'exemple du Conseil général". En effet, toutes les cartes sont désormais en main des habitants des deux communes qui seront soumises à un referendum populaire, le 29 novembre prochain. Tony Perrin détaille : "Les populations des communes bénéficieront de trois séances d'informations qui se dérouleront à Rochefort, Brot-Dessous et Montézillon prochainement". Le conseiller communal a conclut en révélant que le montant de subside accordé par le Conseil d'Etat se monte à CHF 1,098 million, financé par le fond d'aide aux communes.

Le deuxième objet concernait le remplacement de la cuisine du BCP, conjugué à la création d'un foyer et d'un nouveau local matériel. Deux variantes ont été soumises aux conseillers qui ont unanimement privilégié la seconde variante proposant le déplacement du local matériel au nord de la salle de gym, conjugué à l'aménagement d'une salle disponible en location en son lieu et place. François Beutler (GER) a cependant relevé la dommageable réduction de la taille du local matériel (qui passera de 63m2 à 50 m2) ainsi que du manque de place de parc aux alentours du bâtiment, problématique qui devrait s'intensifier avec l'agrandissement de la cuisine. Un avis partagé par Philippe Buri : "il faut que le Conseil général pense à une solution de parcage pour les grandes manifestations". A ce propos, Michel Quayzin, conseiller communal en charge du dossier, s'est voulu rassurant : "Un projet de réaménagement global des abords du BCP devrait être entrepris lors de la prochaine législature". L'objet a été accepté à l'unanimité.

Le troisième objet était relatif à l'achat de deux nouveaux véhicules, destinés aux Services communaux, pour la somme totale de CHF 70'000.-. Le PLR a animé le débat en proposant un amendement visant à octroyer un crédit de CHF 50'000.- destiné à l'achat d'un seul véhicule, une jeep neuve en l'occurrence. L'amendement proposait d'étudier ultérieurement l'achat d'un tracteur, suite à la probable fusion de la commune avec Brot-Dessous. La réaction des groupes a été vive et les débats se sont animés. Grégory Jeannet, conseiller communal en charge du dossier, a souhaité clarifier les choses : "Avec l'achat seul d'une nouvelle jeep répondant aux normes – possédant un débattement plus important - 37% des chemins actuellement déneigés sont identifiés comme problématiques… ils ne pourraient plus forcément faire l'objet d'un déblaiement". Il a également fait part de ses inquiétudes en termes économiques : "Il sera difficile d'acquérir un véhicule neuf équipé à ce prix", relevant la réelle nécessité d'acquérir un tracteur : "Les nombreux professionnels avec lesquels ont a eu des contacts, les ponts et chaussées et les bûcherons notamment, ont soutenu l'achat combiné d'un véhicule d'occasion et d'un tracteur". Une mise en garde qui n'a pourtant pas convaincu la majorité des conseillers : l'amendement visant l'achat d'une seule Jeep pour un montant de CHF 50'000.- a été accepté par 12 voix contre 6 (1 abstention). L'arrêté a pour sa part été accepté par 15 voix contre 4.

A noter que les derniers objets de la soirée relatifs à l'acquisition de deux petites parcelles privées ont été acceptés par l'ensemble des conseillers.

Parmi les communications de fin de séance, Damien Humbert-Droz (PLR, Président du Conseil communal) a révélé que la desserte en transports publics de la commune serait améliorée avec l'entrée en vigueur de l'horaire CFF 2016 et la prolongation de la ligne 120 jusqu'aux Grattes (départs des Grattes de 5h42 à 19h46 en semaine). Les autres communications de la soirée se trouvent ici.

Retrouvez également le compte-rendu du Conseil général du 21 mai dernier ici.

Articles liés :


Aucun commentaire:

Publier un commentaire