mercredi 11 janvier 2012

Reportage - Introduction de la "Taxe au sac", partie III

La déchetterie de Rochefort est prête à accueillir les nouvelles bennes
Après avoir abordé le tri des déchets encombrants et des déchets verts, nous allons aborder le tri des déchets ménagers qui concerne l'ensemble des habitants de la commune, à un rythme presque quotidien. Nous allons voir concrètement les effets de cette taxe ainsi que les mesures mises en place par la commune pour faciliter son adoption.

Dorénavant, seuls des sacs taxés (de couleur grise) doivent être placés dans les quelques 60 containers publics de la commune. Les sacs, de quatre formats différents (de 17 à 110 litres soit entre 1 CHF et 6.80 CHF par unité), peuvent être achetés dans les grandes surfaces et au bureau communal.

De son côté, la commune à profité de l'introduction de cette taxe pour réorganiser les écopoints du territoire communal. La déchetterie des Grattes-de-vent est supprimée car sous-utilisée, celle de la Sauge est également supprimée car trop propice aux dépôts sauvages et celle de Montezillon reste dans son état actuel. 

Les bennes à papier et carton de l'écopoint de Rochefort
vont être changées pour des plus petits modèles
L'écopoint de Rochefort est en développement et on peut désormais y amener le carton, le vieux papier, le verre, la petite ferraille (canettes), les huiles végétales et minérales, le pet, les textiles et les piles (au collège). Rappelons que les déchets spéciaux (batteries, cadavres d'animaux,...) doivent toujours être triés. La commune espère que le trafic engendré par l'apport des déchets ne dérangera ni l'école primaire, ni les riverains.

Au niveau du financement, le conseil communal table sur l'utilisation moyenne de 29 sacs (de 35 litres) par année et par personne. Si on y ajoute la nouvelle taxe (environ 40.-) qui sera dégressive selon le nombre de personnes par ménage, on arrive à un total d'environ 100.- par année par personne. Bien que ce solde soit légèrement supérieur à la taxe communale perçue en 2011, la commune offre cependant de meilleures prestations.  La commune a choisi de payer la taxe des impôts à hauteur de 30% (le maximum possible) pour payer les imputations internes et offrir des services de qualité, ce qui représente un total de 50'000.- annuel environ.

Le Président du Conseil Communal, Jean-Jacques Aubert explique que les imputations internes seront plus élevées les premières années : "Nous savons que les gens vont avoir de la peine à s'habituer à cette taxe durant les premières années mais ils vont ensuite gentillement s'y habituer". Il appelle également les habitants à ne pas pratiquer de "dépôt sauvage", qui a pour effet d'augmenter les imputations internes.

Lors des manifestations (fête du village, lotos,...), le système est encore à définir afin que ce ne soit pas le contribuable qui paie pour les fêtards. L'introduction d'une taxe supplémentaire dans le forfait de location pourrait être par exemple une solution.

De plus, les habitants peuvent toujours profiter du service de la collecte hebdomadaire sur la plupart du territoire, le samedi matin.

La commune est consciente qu'elle peut avoir fait des erreurs, omis des cas de figure ou mal apprécié des situations et attend donc que ses habitants se manifestent en cas de problème. 

Voici ci-dessous quelques questions posées lors des séances d'informations au Conseil Communal :

Où peut-on amener les ampoules électriques ?
Les ampoules à incandescence doivent être jetées à la poubelle et pour les ampoules économiques, on peut les ramener dans les grandes surfaces.
Comment doit-on procéder avec les Pampers ® ?
La nouvelle taxe se veut sociale et les gens dans cette situation ne doivent pas être pénalisés. La commune va donc étudier ce cas.
Où se trouve Plaine-Roche ?
C'est un lieu situé sur les hauts de Neuchâtel sur la route de Fenin-Vilars-Saules. Elle se trouve près d'une carrière (Plaine-Roche) et on y est servi par des employés serviables, il y a de la musique,… Il faut compter environ 20 min pour y aller (15 kilomètres).
Les Robidogs sont souvent
accompagnés de poubelles
Pour les crottes de chien, comment procéder sachant que ça ne peut pas être mis dans la poubelle de la cuisine en raison des odeurs ?
C'est un problème pour les propriétaires de chien, mais il est éventuellement possible de rassembler les cornets dans des sacs de 17 litres. La commune essayera de mettre des Robidog® dans les lieux de promenade mais il faut être conscient qu'en hiver il faut les vider. Des Robidogs se trouvent déjà aux Grattes-de-Bise, au Collège, au cimetière et au sud de la serrurerie de Rochefort notamment.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire